ZFF : Danse avec la caméra – 5 films sur l’art du mouvement

Zurich – Parfois, il arrive que vous commenciez soudainement à taper du pied sur la chaise du cinéma parce que vous ne pouvez pas échapper au rythme de la musique. La danse du film a un charisme particulier : on est rarement aussi proche des danseurs qu’ici et on a la possibilité de voir les mouvements de danse sous différents angles. Le Zurich Film Festival a réuni cinq films qui nous rapprochent de différentes cultures de danse et nous invitent à danser ensemble.

DANSEUR de Steven Cantor (Royaume-Uni 2016)

Sergei Polunin n’a que 19 ans lorsqu’il est promu premier du Royal Ballet de Londres. L’exceptionnel danseur ukrainien est considéré comme l’enfant terrible de la scène du ballet et fait partie des meilleurs de sa génération. Les tatouages ​​sur son corps sont aujourd’hui sa marque de fabrique. Élevé dans des circonstances modestes, il a été envoyé à Londres à l’âge de 13 ans comme une lueur d’espoir pour sa famille. Jeune et plein d’ambition à l’époque, Sergei a ensuite lutté contre l’épuisement et l’agitation intérieure pendant des années. Alors qu’il était sur le point d’arrêter de danser en 2014, il a attiré l’attention du monde entier avec sa vidéo de danse virale “Take me to Church”.

Disponible : cinefile.ch | Les vidéos


LA LA LAND de Damien Chazelle (USA 2016)

Deux rêveurs se rencontrent à Los Angeles : la passionnée Mia aspire à sa percée en tant qu’actrice, mais souffre de sa grande solitude. Le charismatique Sebastian travaille sur sa carrière de musicien de jazz, mais n’a pas progressé au-delà de petits concerts. Par chance, les deux se rencontrent un jour. LA LA LAND est un hommage élégant à l’âge d’or des comédies musicales et a remporté six Oscars. Avec Emma Stone et Ryan Gosling dans les rôles principaux, deux stars passionnantes frappent aux portes du paradis hollywoodien.

Disponible : iTunes | cinefile.ch | Les vidéos


EMA de Pablo Larraín (Chili, Espagne 2019)

Ema oublie tous ses soucis lorsqu’elle met son corps en extase dans les rues de Valparaíso sur des rythmes reggaeton chauds. Dans sa vie privée, la jeune danseuse n’a plus rien : depuis que son fils adoptif Polo a mis le feu à sa propre maison, sa relation avec son mari lunatique Gastón ne lui va plus. Le fait qu’elle fasse partie de son ensemble de danse moderne ne facilite pas non plus les choses. Dans une folle odyssée à travers la ville, Ema se lance dans une quête de libération personnelle. Le maître metteur en scène Pablo Larraín livre un drame vibrant sur la culpabilité et la frénésie du mouvement.

Disponible : filmingo.ch | Les vidéos


PINA de Wim Wenders (Allemagne, France, Royaume-Uni, 2011)

Avec l’impressionnant film documentaire 3D PINA, Wim Wenders a créé un monument à la chorégraphe Pina Bausch. Le film se concentre sur des extraits de ses pièces de danse “Le sacre du printemps”, “Café Müller”, “Kontakthof” et “Vollmond”, qui sont complétés par des déclarations des membres de son ensemble.

Disponible : monfilm.ch | Les vidéos


AND THEN WE DANCED de Levan Akin (Suède, Géorgie, France, 2019)

Le joyeux et rêveur Merab est un danseur passionné, mais son entraîneur trouve que c’est un peu trop mou. Après tout, dans la danse traditionnelle géorgienne, les hommes incarnent la force. Lorsqu’un jour le mystérieux et talentueux danseur Irakli apparaît en classe, il n’attire pas seulement l’attention du formateur. Alors que Merab et Irakli se disputent une place convoitée au State Ballet, une affection se développe entre les deux qui devient de plus en plus difficile à apaiser. AND THEN WE DANCED raconte avec légèreté le désir et la rébellion dans une société conservatrice.

Disponible : cinefile.ch | Les vidéos

(ZFF/mc/ps)