Revoyez “Sisi (1/2)” sur 3sat : Film de Xaver Schwarzenberger en rediffusion en ligne et à la télévision

Le 24 février 2022 (jeudi) 3sat a diffusé le film “Sisi (1/2)” de Xaver Schwarzenberger à la télévision. Vous pouvez savoir quand et où le film sera à nouveau diffusé, que ce soit uniquement en numérique ou également à la télévision, ici sur news.de.

Sisi (1/2) à 3sat
Image : 3sat, transmise par les magazines du programme FUNKE

Jeudi 24 février 2022, le long métrage “Sisi (1/2)” a été diffusé à la télévision. Tu n’es pas arrivé à 20h15 3 assis allumer pour voir le film de Xaver Schwarzenberger ? La médiathèque 3sat pourrait être utile ici. Vous trouverez ici d’innombrables programmes télévisés à diffuser en ligne après leur diffusion en vidéo à la demande. En règle générale, vous trouverez le programme en ligne après la diffusion TV. Malheureusement, cela ne s’applique pas à toutes les expéditions. Pour le moment, il n’y aura pas de rediffusions à la télévision classique sur 3sat.

Accédez aux services de streaming avec cette smart TV 50 pouces de LG à moins de 500 €

“Sisi (1/2)” à la télé : c’est de cela qu’il s’agit dans le drame

L’excitation dans le château bavarois de Possenhofen est grande : l’empereur autrichien François-Joseph invite Né de Bavière à Vienne pour mieux la connaître. Tout le monde s’attend à ce que Nené devienne l’épouse du jeune empereur. Mais lorsque les chemins de la sœur cadette Sisi et de Franz Joseph, qui ont été élevés de manière stricte, se sont croisés, tout s’est passé différemment. L’Empereur choisit Sissi. Après le mariage onirique, le jeune couple est vite rattrapé par le quotidien. Alors que Franz ne connaît que la vie d’empereur, Sissi, épris de liberté, se sent dépassé par les traditions de la cour viennoise. Elle commence à se rebeller contre l’étiquette. Cela lui a valu l’admiration, mais a également rencontré le rejet, en particulier parmi la noblesse conservatrice. Ce qui était inhabituel pour l’empereur était l’intérêt politique et l’influence exercée par sa femme libérale, qui jouit d’une grande sympathie parmi le peuple. Cela conduit encore et encore à des divergences d’opinions, qui concernent le style impérial de leadership dans le passé, mais aussi la politique intérieure et étrangère actuelle. En fait, les problèmes de l’empire ne peuvent être ignorés : tant en Italie qu’en Hongrie, provinces de l’empire autrichien, les idées révolutionnaires fleurissent et les appels à la cogestion ou à l’indépendance et à la sécession se font plus forts. Les conflits entre Sisi et Franz s’intensifient lorsque le charismatique révolutionnaire hongrois, le comte Andrassy, ​​entre en scène et veut gagner Sisi à sa cause. Franz décide d’impliquer davantage Sisi dans les affaires du gouvernement. Afin de profiter de la grande popularité de l’impératrice, Sisi accompagne de plus en plus son mari à des apparitions politiques, notamment des visites en Italie et en Hongrie. Contre la volonté de sa belle-mère, Sisi emmène ses deux enfants Sophie et Gisela en mission à Budapest, où elle et Franz Joseph subissent un grave coup du sort : la petite Sophie meurt d’une pneumonie. (Source : 3sat, transmis par les magazines du programme FUNKE)

“Sisi (1/2)” : tous les acteurs et informations en un coup d’œil

à: 3 assis

De: Xavier Schwarzenberger

avec: Cristiana Capotondi, David Rott, Martina Gedeck, Fritz Karl, Licia Maglietta, Franziska Sztavjanik, Christiane Filangieri, Xaver Hutter, Herbert Knaup et Friedrich von Thun

scénario: Ivan Cotroneo, Monica Rametta et Christiane Sadlo

appareil photo: Xavier Schwarzenberger

la musique Pino Donaggio

genre: Drame et Romance/Amour

année de production: 2009

FSK : Approuvé pour les 12 ans et plus

Sous-titre: Oui

haute définition: Oui

Suivez News.de déjà sur Facebook et Youtube? Vous trouverez ici les dernières nouvelles, les dernières vidéos, de grands concours et une ligne directe vers les éditeurs.
Ce texte a été créé avec les données du groupe Funke. Si vous avez des commentaires ou des commentaires, vous pouvez nous les envoyer à zettel@news.de.*

roj/news.de