Quels films passent à la télé ? Conseils TV pour le week-end – médias

Marie-Antoinette

Drame, Sixx, dimanche, 22h20

Exactitude historique ? Comme si c’était le travail du cinéma. Le film de Sofia Coppola est si fort précisément parce qu’elle ne raconte pas ce que l’on peut lire dans les livres d’histoire, mais aborde ce personnage historique avec des questions terre-à-terre – et les transforme en un film exalté. A l’âge de 14 ans, Marie-Antoinette est livrée à la cour de France comme une marchandise.Son mari, le roi, sait ce qu’il faut faire d’elle ainsi que d’un animal exotique – évidemment il n’a pas été éclairé. C’est ainsi que Coppola imagine ce que cette jeune femme a dû désirer et désirer, et comment elle utilise les privilèges dont elle jouit pour le faire. Et a choisi une excellente reine en Kirsten Dunst, l’actrice qui était déjà si expérimentée à un jeune âge.

La découverte de l’infini

Biopic, 3sam, samedi, 23h10Tout dans cette histoire est remarquable. La personne de Stephen Hawking en tout cas, un physicien fascinant qui s’est attaqué à rien de moins qu’à l’univers tout entier. Il aurait probablement fait la même chose si son corps avait été plus fiable. Mais que Hawkins ait défié le handicap massif de la SLA, qui l’a enfermé dans un corps dysfonctionnel, avec une ignorance presque totale de ce déficit est très spécial. Et puis le film, qui est un hommage, est aussi basé sur le livre de son ex-femme, ce qui laisserait présager une dose de méchanceté si l’on ne savait pas quelle relation les deux avaient entre eux même après la séparation . La physique théorique comme sujet d’un film hollywoodien – ici, cela fonctionne comme s’il n’y avait rien de plus facile dans l’univers.

Il était une fois en Amérique

Film de gangsters, Arte, dimanche, 20h15

Le dernier film de Sergio Leone, sorti en salles en 1984 – également une histoire de revendications, de loyauté et de trahison, des droits du plus fort et de la victoire de l’intelligent. Cette histoire, qui commence dans les années 1920 et se termine dans les années 1960, ne pouvait définitivement pas être racontée comme un western dans les années 1980, et donc Leone a changé de genre tardivement et a tourné un film mafieux, un an après Brian De Palmas. scarface. 1932 – l’année où la partie médiane de Il était une fois en Amérique joue c’est trop Parc Gosford colonisé, la vieille Angleterre au lieu des États-Unis, la noblesse au lieu de la pègre. Mais la brutalité socio-hiérarchique à toute épreuve est la même chez Robert Altman que chez Sergio Leone. Il apparaît juste comme plus élégant (Das Erste, nuit au lundi, 1h15).

Vous avez 105 minutes à vivre

Psychothriller, 3sam, dimanche, 23h15

Quiconque a grandi avec des smartphones et des boîtes aux lettres, avec des services de messagerie et des médias sociaux ne peut que trouver ce film démodé dérangeant. Dans les années 1940, cependant, les téléphones étaient encore couramment fabriqués avec des connecteurs manuels, et la bévue d’une femme dans l’un des centraux téléphoniques déclenche ce thriller avec Barbara Stanwyck et Burt Lancaster, qui tire son suspense du fait qu’il est si courant qu’il n’est pas tout le monde peut contacter tout le monde à tout moment. Le late western danois, avec Mads Mikkelsen et Eva Green (ainsi qu’Eric Cantona dans un second rôle), a moins de dix ans Le salut – Trail of Retribution. (WDR, dimanche, 23h15). Ici ce n’est pas le danger imminent qui est captivant, mais la logique froide.