Meilleur film, plaisir coupable, film de haine pour la fantaisie, la science-fiction et plus

Si vous lisez ces lignes, je suis en vacances. Scandale! Mais pour que vous ayez encore quelque chose à parcourir le vendredi soir, j’ai un spécial interactif pour vous. Plus précisément, je veux savoir de tous les cinéphiles quels films vous aimez, quels films vous détestez et quelles œuvres plutôt mauvaises vous appréciez vraiment (mot-clé : Plaisir coupable). Afin de garder cela dans un certain cadre, nous nous concentrerons dans cet article sur les genres plus ringards de la fantasy, de la science-fiction, des adaptations de jeux vidéo et des super-héros. Et pour que nous ayons une base de discussion, je présente.

Meilleur film – Fantastique – Le Seigneur des anneaux

Oui, je triche dès le début car “Le Seigneur des Anneaux” de Peter Jackson est une trilogie, qui à mon avis doit être considérée comme une œuvre complète. Et c’est précisément cette trilogie qui est montrée en version augmentée chaque année chez Scholz, car à mon avis il n’y a jamais eu mieux dans le domaine du film fantastique. En fait, pendant longtemps, j’étais sûr que les livres de Tolkien n’étaient pas adaptés au cinéma. Et puis ce Néo-Zélandais arrive définitivement, qui a déjà fait du trash (culte) comme “Meet the Feebles” et “Braindead” pour créer l’un des blockbusters les plus spectaculaires de l’histoire du cinéma. De plus : Les effets sont d’une qualité intemporelle, les costumes et les décors sont géniaux, le casting s’adapte presque parfaitement et la musique… oh… cette musique.




Pour Karsten, la trilogie



Pour Karsten, la trilogie “Le Seigneur des Anneaux” est l’une des meilleures jamais produites pour le grand écran.

Source : Warner Bros.




Film de haine – Fantasy – Dungeon Siege

J’aimerais le premier Dungeon Siege de 2002 très volontiers. Les graphismes étaient super à l’époque, les combats avec une fonction de pause étaient amusants et c’était beaucoup plus confortable que le grand modèle “Diablo”. Si quelqu’un m’avait demandé en 2002 si j’aimerais avoir une adaptation cinématographique – grâce à “La Communauté de l’Anneau” (2001) et “Les Deux Tours” (2002) pleines de fièvre du cinéma fantastique – avec le fantastique Jason Statham de « Jack, Queen, King, grAS », « Snatch » et « The Transporter » dans le rôle principal, ma réponse aurait été limpide : Hell, yeah ! Malheureusement, Uwe Boll s’est emparé du projet et – quelle surprise – malgré un budget de 60 millions de dollars américains et un casting bien connu (John Rhys-Davies, Ray Liotta, Ron Perlman, Burt Reynolds, Claire Forlani) l’a poussé à fond le mur. Avec les autres catastrophes de Boll, je me fichais de la perte totale cinématographique. Ici ça fait mal. Quel gaspillage d’argent, de temps de vie et de potentiel.

Plaisir coupable – Fantaisie – Kung Pow

Vous ne connaissez pas “Kung Pow : Enter the Fist” ? Ne vous inquiétez pas, je connais beaucoup de gens qui font ça. Cependant, beaucoup plus de gens savent cet extrait une perruque mal ajustée Bruce Lee affronte une vache d’arts martiaux animée. Cette scène n’est qu’un des nombreux moments forts de Kung Pow. Le responsable de la bande folle est Steve Oedekerk, qui, en plus de la réalisation, de l’écriture et du rôle principal, a également pris plusieurs voix. Bien sûr, cela a fini par être une poubelle. Mais de mon point de vue aussi trash extrêmement divertissant, et pas seulement pour les fans du cinéma d’arts martiaux de Hong Kong. Combien de citations du film flottent constamment dans ma tête. “Vous devriez pouvoir le battre maintenant !