Des scènes comme dans le film : Chase sur A94

Une patrouille de la police des frontières de Burghausen avait pris connaissance de deux véhicules suspects près de Marktl dans le quartier d’Altötting, qui roulaient l’un derrière l’autre sur la B12 vers 21 heures – l’un avec une plaque d’immatriculation autrichienne et l’autre avec une plaque d’immatriculation allemande.

Deux voitures échappent au contrôle de la police

Les policiers ont coincé leur voiture de société entre les deux voitures et ont voulu arrêter les chauffeurs avec des feux bleus, des feux stop et un signal de police pour un contrôle. Au début, les automobilistes semblaient d’accord, ralentissaient et allumaient le clignotant, pour ensuite faire exactement l’inverse : à savoir accélérer et parfois fuir à 200 km/h via l’A94.

Des scènes comme dans un film d’action

Les responsables ont alors appelé des forces supplémentaires pour les aider, y compris un hélicoptère de la police. Après environ 15 kilomètres, à l’embranchement d’Altötting, la voiture autrichienne a pris du retard, tandis que la voiture allemande a quitté l’autoroute et a freiné brusquement juste avant la B299.

Lorsque les agents se sont arrêtés derrière le véhicule de fuite à une distance convenable, le conducteur a soudainement mis la marche arrière et a percuté la voiture de société à plein régime. S’ensuit une scène digne d’un film d’action : les policiers tentent de coincer le véhicule de fuite avec leur voiture, tandis que le conducteur percute à nouveau de plein fouet la portière passager de la voiture de patrouille.

Deux hommes en garde à vue

Dans cette situation mixte, quatre occupants ont sauté de la voiture de fuite et se sont enfuis par-dessus le garde-corps. Alors que le conducteur retournait vers la voiture de fonction, l’un des agents de la police des frontières a tiré plusieurs coups de semonce.

Il a ensuite repris l’allée sur l’autoroute, suivi des agents dans la voiture de patrouille démolie. Avec l’aide d’autres services d’urgence, le chauffeur, un Syrien de 27 ans, a finalement été interpellé et arrêté.

Dans le même temps, des policiers fédéraux interpellent également le conducteur de la deuxième voiture autrichienne, un Syrien de 32 ans. Assis à côté de lui se trouvait un Iranien de 28 ans sans papiers d’identité, qui était probablement destiné à être introduit clandestinement en Allemagne.

Six autres personnes se sont échappées, pas de blessés

Au moins deux autres détenus avaient réussi à fuir la police. Les deux Syriens ont été placés en garde à vue, soupçonnés de contrebande et de nombreuses autres infractions.

Les au moins six personnes qui ont pris la fuite n’ont pas pu être rattrapées malgré une recherche avec un hélicoptère. Tous les officiers déployés sont indemnes. La voiture de société, qui a été percutée à plusieurs reprises, a subi un dommage de 18 000 euros.