“Chaque film est fondamentalement politique” – Festival international du film et forum pour les droits de l’homme

Depuis 20 ans, le Festival et forum international du film pour les droits humains (FIFDH) réunit à Genève divers artistes, militants, témoins et journalistes qui dénoncent les atteintes aux droits humains dans le monde.

La grande chanteuse Barbara Hendricks, marraine du festival depuis sa création, a chanté l’hymne du mouvement américain des droits civiques “We Shall Overcome” lors de l’ouverture du festival. La chanteuse est également ambassadrice honoraire à vie du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) : “Eh bien, il s’agit d’une chose, nous sommes tous un seul peuple et il s’agit des droits de l’homme pour tout le monde, tout le temps. Cela a donc changé de différentes manières. manifesté, mais il s’agit d’une chose, c’est que nous sommes tous membres de la même famille humaine, donc nous aussi nous pouvons nous lever et dénoncer ce qui se passe en Ukraine. »

Le public peut participer aux nombreuses projections de films et forums organisés tout au long de la semaine. Pour Christine Ockrent, journaliste et écrivain belge, il s’agit d’un rendez-vous incontournable : « Dans la tourmente du monde, il est important qu’il y ait un lieu, une sorte de hub, où chacun puisse se retrouver et il est évident que la situation internationale à En ce moment, ici, au bord du lac Léman – entourés d’oligarques russes qui détiennent d’importants avoirs en Suisse -, nous nous sentons naturellement particulièrement touchés.”

Une soirée entière a été consacrée à l’Ukraine, avec des intervenants russes, ukrainiens et européens et la projection du film “La vie est aussi bleue qu’une orange”, filmé dans le Donbass et montrant comment la guerre dans l’est de l’Ukraine a commencé il y a bien longtemps. Le film a remporté le prix du meilleur réalisateur au concours de documentaires Sundance World Cinema.

Le réalisateur franco-cambodgien Rithy Panh, récemment primé à Berlin, est président de la compétition du film documentaire : « Je pense que tout film est fondamentalement politique, si ce n’est pas politique c’est un peu fade à mon goût. En fait, j’aime beaucoup les documentaires, c’est toujours sur la démocratie, sur la liberté, sur… la souffrance, c’est la dignité qui mérite que vous vous asseyiez et que vous discutiez ensemble.”

Tous les débats et de nombreux films sont visibles en replay et en VOD sur le site du festival. Le FIFDH se déroulera à Genève jusqu’au samedi 13 mars.